La clinique ambulatoire fait l’acquisition d’un second échographe doppler couleur

 

La Clinique ambulatoire du Centre hospitalier universitaire vétérinaire (CHUV) a fait l’acquisition d’un second échographe doppler couleur Exago portatif incluant une sonde transrectale 7,5 MHz.

Durant la dernière année, la validation de l’utilisation de tels appareils pour diagnostiquer la non-gestation chez les vaches laitières 20 jours après la saillie dans un troupeau laitier de 200 vaches a été effectuée. Les résultats de cette étude sont très intéressants de par l’exactitude de la technique. L’achat d’un deuxième appareil permettra à l’équipe médicale d’entamer la seconde phase du projet, portant sur le transfert de connaissances et de compétences aux médecins vétérinaires de la Clinique ambulatoire, dans l’objectif d’offrir ce nouveau service au plus grand nombre de producteurs de la région.

Les médecins vétérinaires de la Clinique ambulatoire travaillent activement à améliorer la performance en reproduction des troupeaux laitiers. Plusieurs principes guident la façon de faire ce travail, mais un des plus importants est d’identifier les vaches non gestantes rapidement après la saillie. Actuellement, la littérature scientifique supporte qu’un diagnostic précis de non-gestation puisse être fait dès 29 jours après la saillie à l’aide d’un échographe traditionnel. Dans le but de faire avancer la science, des chercheurs ont commencé à évaluer l’utilisation de l’échographe doppler couleur pour examiner les ovaires des vaches saillies 20 jours auparavant et permettre un diagnostic précis de non-gestation.

L’équipe de la Clinique ambulatoire se fait un devoir d’offrir un service aux clients respectant les plus hautes normes de pratique et de développer des outils novateurs. Celle-ci sera d’ailleurs la seule en Amérique du Nord à offrir ce service à sa clientèle. L’utilisation commerciale de ce test diagnostic fera aussi partie intégrante de l’enseignement aux étudiants du premier cycle ainsi que des cycles supérieurs. Son potentiel d’implantation par les médecins vétérinaires par la suite est très élevé.

L’achat de cet appareil a été rendu possible grâce à un appel de projets lancé par le Fonds du CHUV. La Faculté de médecine vétérinaire a créé ce fonds afin de favoriser l’acquisition d’équipements de pointe et soutenir l’implantation de nouvelles technologies. L’appui de donateurs permet au CHUV de demeurer une référence internationale en médecine vétérinaire, mais aussi d’améliorer la qualité des soins prodigués aux animaux et de soutenir la formation de la relève vétérinaire.