L’alimentation du lapin

 

Le foin

Il est l’élément le plus important dans la diète de votre lapin. Il devrait être offert tous les jours à volonté (donner au moins ½ du volume du lapin par jour). Il améliore la motilité gastro-intestinale et prévient ainsi certains problèmes digestifs tels que les stases digestives. De plus, il favorise l’usure normale des dents. Il faut s’assurer de donner du foin de bonne qualité qui contient un taux de fibres élevé (30%)  telle que la fléole des prés ou le foin d’avoine.

Le foin de légumineuses tel que la luzerne est à éviter. En effet, la luzerne est plus riche en calcium ce qui pourrait favoriser la formation de sédiment urinaire pouvant conduire à la formation de pierres urinaires. Ce foin doit être réservé à des femelles gestantes ou en lactation, de même qu’aux lapereaux en croissance.

 

La moulée pour lapins

Choisissez une moulée ayant une haute teneur en fibres (min. 18 %) et une faible teneur en protéines (max. 16 %), en gras (max. 2,5%) et en calcium (max. 1%). Favorisez les moulées à base de fléole des prés, plutôt que celles à base de luzerne pour la raison précédemment mentionnée. Une consommation trop importante de moulée peut entraîner de l’embonpoint. On ne devrait donc pas donner plus de 25 g de moulée / kg pour un lapin adulte.

Pour les lapins en croissance, le taux de protéines devrait être plus élevé, soit environ 18%. Les jeunes animaux peuvent manger de la moulée à volonté, jusqu’à ce qu’ils soient matures (4-8 mois selon les races).

Les rations mélangées contenant de la moulée, des graines, des noix, des céréales, du maïs concassé et des fruits séchés sont totalement déconseillées.

Tout changement alimentaire doit être fait de façon progressive sur plusieurs jours, soit environ 2-3 semaines. Remplacez 1/5 de la ration habituelle par la nouvelle diète pour quelques jours, puis 2/5 de la ration habituelle, et ainsi de suite.

 

Les légumes frais

Ces aliments doivent être offerts en quantité généreuse. Donnez 1 tasse de légumes / kg de lapin / jour.  Pour introduire de nouveaux légumes à la diète de votre lapin, allez-y progressivement. Les lapins ont un système digestif sensible. Il est donc préférable d’offrir un nouvel aliment à la fois et ce, en petite quantité seulement au départ. Donner quotidiennement à votre lapin une combinaison de 2 à 5 des légumes suivants : carottes, céleri avec ses feuilles, endives, escarole, coriandre, persil, piments verts, zucchinis, pois mange-tout, fleurs et tiges de brocoli, choux de Bruxelles, chou-fleur, feuilles de pissenlit, trèfle, feuilles de betterave, choux frisé, laitue romaine, épinards (en petite quantité), laitue foncée (évitez la laitue iceberg : aucune valeur nutritive car elle ne contient que de l’eau). Veillez à bien rincer les légumes et les fruits que vous donnez à votre lapin afin d’éviter tout résidu de pesticides. Idéalement, les légumes et les fruits devraient être sortis du réfrigérateur quelque temps avant de les offrir à votre lapin.

 

Aliments à éviter
  • Légumineuses (pois, fèves)
  • Maïs
  • Graines (blé, avoine, céréales, etc.)
  • Pain, pâtes, etc.
  • Chocolat
  • Friandises salées ou sucrées

 

Eau

De l’eau fraîche doit toujours être disponible. Les besoins en eau chez votre lapin sont de 50 à 150 ml / kg  (poids du lapin) selon sa consommation de légumes. En effet, les légumes contiennent beaucoup d’eau, donc votre lapin aura tendance à moins boire s’il mange beaucoup de légumes.

Une bouteille distributrice d’eau est idéale, car elle permet à l’eau de rester propre en tout temps. Il est important de vérifier régulièrement le bon fonctionnement de la bouteille d’eau. L’alternative est l’utilisation d’un bol en céramique assez lourd pour éviter que votre lapin puisse le renverser.

 

Les matières fécales : caecotrophes

Cela peut vous paraître étrange que des matières fécales fassent partie de la diète de votre lapin, mais ces fèces particulières sont essentielles à la santé de votre de l’animal. On les reconnaît à leur consistance molle et à leur odeur forte, contrairement aux vraies crottes qui sont rondes et dures. Cependant, en temps normal, on ne remarque pas les caecotrophes, car les lapins vont les chercher directement au niveau de leur anus. Ce type de fèces provient directement du site de fermentation (caecum) du système digestif de votre animal. Elles sont riches en vitamines et en éléments nutritifs produits par les bactéries fermentaires du caecum. Lorsque les lapins présentent un excès de poids, il arrive qu’ils ne soient plus capables de manger leurs caecotrophes, ce qui peut conduire à des carences en vitamines.

 

Les suppléments de vitamines et les gâteries?

Évitez de donner à votre lapin les suppléments vitaminés et les gâteries vendues dans les animaleries. Ils sont souvent dommageables pour sa santé. Offrez-lui plutôt une alimentation équilibrée et comme gâterie ou récompense, une simple caresse et/ou un morceau de fruit. Les fruits à haute teneur en fibres tels que pomme, poire, pêche, orange, fraise, papaye, mangue, ananas, etc. sont excellents. Vous pouvez offrir 1 à 2 cuillères à table pour un lapin de 2,5 kg chaque jour.

 

© 2013 Dre Isabelle Langlois – Tous droits réservés. L’usage de ce document est permis à des fins professionnelles pour promouvoir la santé animale et informer les propriétaires d’animaux. Ce document ne peut en aucun cas être utilisé dans un cadre commercial sans autorisation expresse de l’auteur. Toute reproduction doit être intégrale, sans modification et elle doit mentionner le nom de l’auteur du document.