Une nouvelle procédure chirurgicale offerte à l’Hôpital équin

Le 8 février dernier, la Dre Sheila Laverty, Dipl. ACVS, professeure en chirurgie équine et la direction du CHUV ont accueilli la  Dre Elizabeth Santschi, Dipl. ACVS, professeure en chirurgie équine à Kansas State University, afin d’entraîner l’équipe de chirurgie équine pour une nouvelle procédure chirurgicale qui sera dorénavant offerte au CHUV, soit la pose de vis assistée par imagerie afin de traiter des kystes au grasset.

La Dre Santschi a développé au cours des dernières années cette nouvelle approche pour induire la guérison des kystes osseux sous-chondraux dans le grasset de jeunes chevaux.

Des kystes peuvent se développer dans les condyles médiaux du fémur chez toutes les races de chevaux. Ceux-ci peuvent se développer en bas âge (dès les premiers mois de vie du poulain) et être associés à de l’ostéochondrose.

En bas âge, on trouve rarement des signes cliniques, mais les kystes peuvent être observés par radiographie ou peuvent causer de la douleur s’ils communiquent avec une articulation. Ceux-ci peuvent aussi se développer suite à un trauma à l’articulation ou même être secondaires à de l’ostéoarthrose avancée comme chez l’humain, cette possibilité étant plus rare.
 
Les kystes causeront souvent une boiterie lorsque le jeune cheval débute l’entraînement. Si ceux-ci ne sont pas traités efficacement, des déchirures au ménisque de même que de l’ostéoarthrose pourraient se développer dans l’articulation.

Au cours des 20 dernières années, de nombreuses techniques ont été développées afin de traiter ces types de kystes (débridement chirurgical avec forage, débridement seul, injections de corticostéroïdes par arthroscopie, cellules souches, produits biologiques (BMP) injectés dans l’articulation). Le taux de succès de la majorité de ces traitements se situe aux environs de 70%.

La nouvelle technique développée par la Dre Santschi, qui consiste à insérer une vis dans le condyle impliqué (ou dans d’autres sites selon le site du kyste), favorise la guérison et à ce jour offre un taux de réussite plus qu’intéressant de 90% chez les jeunes chevaux.

formation chx 5

Puisque les kystes du condyle du fémur requièrent beaucoup de précision, le CHUV a invité la Dre Santschi à partager son expertise auprès du Service de chirurgie équine afin de réaliser les deux premiers cas au Québec, des cas référés par le Dr Claude Forget. Le Dr Forget est heureux de faire bénéficier à ses clients de ces avancées de la science en sol québécois. Il mentionne ne pas avoir eu les résultats escomptés en injectant le kyste avec des corticostéroïdes.

Les Docteures Sheila Laverty, professeure en chirurgie équine responsable du Service de chirurgie et directrice du Laboratoire d’orthopédie comparée, et Élizabeth Santschi collaborent actuellement avec la Dre Ursula Fogarty de l’Irish Equine Center en Irlande afin de mieux comprendre le développement de ces kystes chez les jeunes chevaux.