L’hypothyroïdie canine

 

L’hypothyroïdie est le trouble hormonal le plus commun chez le chien. Il survient lorsque la glande thyroïde est incapable de produire suffisamment d’hormones thyroïdiennes. Les hormones thyroïdiennes jouent un rôle essentiel dans la régulation du métabolisme et du bon fonctionnement de l’organisme.

La cause principale d’hypothyroïdie chez le chien est la thyroïdite lymphocytaire. Elle survient lorsque des anticorps produits par l’organisme attaquent et détruisent la glande thyroïde. Cette maladie auto-immune est héréditaire et plusieurs races de chiens y sont prédisposées. Citons, entre autres, le Golden retriever, le Doberman, le Setter irlandais, le Airedale, le Teckel, le Beagle, l’épagneul, le Shetland et le Poméranien.

Signes cliniques

Les premiers symptômes de l’hypothyroïdie apparaissent habituellement entre l’âge de 3 à 8 ans. Ils débutent souvent par une détérioration insidieuse de la qualité du pelage :

  • poil sec et terne
  • poils qui ne repoussent pas après un rasage
  • poils clairsemés; pellicules (séborrhée)
  • tendance accrue aux infections cutanées

De plus, le chien peut présenter un ou plusieurs des symptômes suivants, lesquels sont associés à un ralentissement du métabolisme:

  • Léthargie, fatigabilité, baisse d’activité
  • intolérance au froid
  • prise de poids malgré un appétit normal ou diminué
  • faiblesse et raideur musculaire, etc.
  • chaleurs absentes ou anormales chez la chienne
  • diminution de la libido chez le chien
  • ralentissement de la fréquence cardiaque
Diagnostic

Malgré tous ses symptômes, l’hypothyroïdie demeure parfois une maladie difficile à diagnostiquer parce que tous ces signes cliniques peuvent être aussi observés avec d’autres maladies.

Des analyses sanguines sont essentielles pour établir le diagnostic. Plusieurs tests sanguins sont disponibles mais le dosage sanguin de la « T4 » et la « TSH » sont les plus souvent recommandés.

Traitement

Le traitement de l’hypothyroïdie consiste à remplacer l’hormone déficiente par une hormone de synthèse. Ces comprimés de levothyroxine (Thyro Tab®, Soloxine®) doivent être administrés durant toute la vie.

On débute habituellement le traitement avec une dose de ~20 µg/kg (0,02 mg/kg) soit, pour votre chien ______ comprimés de _____ µg administrés aux 12 heures. Après quelques mois de traitement, lorsque tous les symptômes sont résolus, le la fréquence d’administration peut être généralement diminuée et maintenue à une seule prise de médicament par jour.

Une prise de sang est généralement recommandée après un ou deux mois de traitement et selon le cas, sur une base annuelle par la suite. Le test consiste généralement au dosage de la T4, environ 4 à 6 heures après la prise de levothyroxine, afin de s’assurer que la dose de maintien est adéquate.

La disparition des signes cliniques est lente et progressive, quoique plusieurs chiens démontrent un regain d’énergie dès les premières semaines de traitement.

On doit éviter de faire reproduire les chiens atteints d’hypothyroïdie, puisqu’il s’agit généralement d’une maladie héréditaire.

© 2015 Centre hospitalier universitaire vétérinaire – Tous droits réservés.