Le gecko léopard

 

Origine

On rencontre ce lézard dans les déserts et les broussailles d’Asie centrale, au Kirghizistan, au Pakistan, en Afghanistan, en Inde (nord-ouest) et en Iran (est).

 

Caractéristiques biologiques

Le gecko léopard est un lézard terrestre, actif au crépuscule et la nuit. Sa peau présente une couleur de fond beige ou jaune marquée de taches sombres (noires, brunes, violettes, etc.), d’où son nom de « léopard ». Son ventre est de couleur blanc cassé. Ses membres courts possèdent 5 doigts pourvus de griffes, mais il n’est pas équipé de ventouses lui permettant de grimper. Il peut atteindre 15-20 centimètres de longueur, et la queue peut représenter près de 40 % de la taille. Étant donné les diverses manipulations génétiques, il existe de multiples phases (couleurs) disponibles sur le marché. L’espérance de vie de cette espèce en captivité est en moyenne de 20 ans.

 

Sexage

La distinction entre le mâle et la femelle est possible dès l’âge de 1 mois. Le mâle possède une tête et un cou plus massifs. De plus, une rangée d’écailles proéminentes en forme de V, nommées pores préanaux, est présente près du cloaque au niveau ventral. Le sexage est important, car dès qu’ils atteignent leur maturité sexuelle, les mâles se battent, parfois même jusqu’à la mort. Les mâles atteignent leur maturité sexuelle à l’âge d’un an  et les femelles entre 1 et 2 ans.

 

Environnement

Dimensions

Comme le gecko léopard est une espèce terrestre, la longueur du terrarium est plus importante que la hauteur. Les dimensions optimales pour 1 à 3 individus sont : largeur 2 à 3 fois la longueur totale de l’animal, profondeur 1 à 1,5 fois la longueur totale de l’animal et hauteur 1.5 à 2 fois la longueur totale de l’animal.

Température

Le terrarium doit être divisé en 2 zones, l’une « froide » à environ 25 °C le jour, l’autre « chaude », à environ 28 à 30 °C le jour. La nuit, la température doit se situer entre 23 et 24 °C. Pour ce faire, on peut utiliser un tapis chauffant adhésif ou non, glissé sous le terrarium au niveau du point chaud appuyé d’une lampe chauffante (infrarouge ou en céramique) le jour. Procurez-vous deux thermomètres afin de vérifier régulièrement les températures des points froids et chauds du terrarium.

Rayons UVB et photopériode

Le gecko bénéficie probablement d’une source d’UVB pour la synthèse de la vitamine D et l’absorption du calcium afin de prévenir les maladies osseuses. De plus, cela stimule son appétit et lui permet d’avoir des couleurs plus vives. Certains soutiennent que cet animal puisse se passer de cet apport car il est plutôt nocturne, alors que d’autres le préconisent comme dans la nature cet animal est actif le matin et le soir et s’expose donc au soleil. La durée des cycles jour/nuit est de 14h de lumière, 10h d’obscurité.

Eau et humidité

Un degré d’hygrométrie de 40 % est idéal, avec un endroit humide pour la mue. Il est possible d’obtenir ce niveau d’humidité en plaçant le tapis sous le bol d’eau et en vaporisant généreusement le terrarium avec de l’eau tiède 1 à 2 fois par jour. La vaporisation contribue aussi à prévenir la déshydratation, car le gecko lèchera régulièrement les gouttelettes d’eau pulvérisée. Un bol d’eau de petite taille doit être disponible en tout temps.

Substrat

Le choix du substrat est très important pour éviter les impactions. L’idéal est une litière à base de papier. Chez les geckos à queue grasse adultes de plus de 14 cm, on peut utiliser le sable ou de larges copeaux de bois tout en demeurant vigilant.

Accessoires

Il est important de fournir plusieurs cachettes pour limiter le stress, particulièrement le jour. Ces cachettes devront être placées judicieusement afin d’offrir des températures variées. De grosses branches basses et/ou roches solidement fixées sous la lampe pourront décorer le terrarium tout en offrant de quoi grimper et se réchauffer.

 

Alimentation

Le gecko léopard est un lézard insectivore. Il mange des proies vivantes qu’il peut chasser (vision basée sur le mouvement comme la plupart des reptiles), mais en captivité, il mange occasionnellement des proies mortes (grillons en conserves, par exemple). Dans son milieu naturel, le choix des proies est très varié. En captivité, la diversité étant moindre, il convient de supplémenter la nourriture en vitamines et sels minéraux. Les principaux aliments sont : les grillons (constituent le régime de base), les criquets migrateurs, les teignes de ruche, vers de farine, à beurre et à soie et les souriceaux (pinkies ou nouveau-nés nus encore roses) pour les spécimens adultes.

 

Visite chez le vétérinaire

Un examen physique annuel est recommandé pour assurer le maintien de la santé de votre animal et favoriser la détection précoce d’anomalies.

 

© 2013 Dre Isabelle Langlois – Tous droits réservés. L’usage de ce document est permis à des fins professionnelles pour promouvoir la santé animale et informer les propriétaires d’animaux. Ce document ne peut en aucun cas être utilisé dans un cadre commercial sans autorisation expresse de l’auteur. Toute reproduction doit être intégrale, sans modification et elle doit mentionner le nom de l’auteur du document.