Nutrition des oiseaux

 

Offrir à votre oiseau une diète équilibrée est la meilleure façon de l’aider à vivre une longue vie en santé. Il y a énormément d’informations écrites sur la nutrition des oiseaux. Malheureusement, une grande partie de cette information est désuète. D’un point de vue scientifique, nous ne connaissons pas ce qui constitue une diète appropriée pour chaque espèce d’oiseaux. Il n’y a certainement pas une diète adéquate pour tous les types d’oiseaux. Heureusement, au cours des dernières années, énormément de progrès ont été faits quant aux diètes disponibles.

 

Trois faits indéniables quant à la nutrition des oiseaux
  • Dans la nature, les oiseaux ne mangent pas une diète riche en graines oléagineuses (riches en gras) comme les graines de tournesol, de carthame et les arachides.
  • Nous savons qu’une diète constituée principalement de graines va conduire à des déficiences nutritionnelles et une incidence accrue de problèmes médicaux.
  • La majorité des oiseaux âgés que l’on voit de nos jours ont mangé une variété d’aliments comme des légumes, des fruits, des céréales et autre nourriture de table au lieu de manger uniquement des graines.

 

Le problème avec les graines

Les graines sont riches en gras et déficientes en plusieurs vitamines et minéraux. Une diète contenant exclusivement des graines favorise le développement de problèmes de santé. Dans la nature, les oiseaux mangent des graines, mais ces graines proviennent de plantes en croissance et sont seulement disponibles à certains moments de l’année. Pourquoi certains oiseaux refusent-ils tout aliment autre que des graines si elles ne font même pas partie de leur diète toute l’année et qu’ils ne mangent pas d’arachides, de graines de tournesol ou de carthame normalement? Des recherches à l’Université de Davis en Californie ont démontré que le fort pourcentage de gras dans les graines précédemment citées produit une « poussée » d’énergie. Les oiseaux développent une dépendance pour ces graines riches en gras et si on les en prive, ils deviennent déprimés et feraient tout pour se mettre une graine sous le bec! C’est en quelque sorte l’équivalent des humains qui ont une dent sucrée…

 

Recommandations actuelles pour les psittacidés (famille des perroquets)

Il est certainement impossible de fournir à nos oiseaux les mêmes aliments qu’ils retrouveraient dans la nature. Comme tous les oiseaux ne sont pas identiques, il est essentiel d’offrir une diète variée à votre oiseau. Les besoins nutritifs d’un oiseau dépendent de facteurs tels que l’âge, le type de vie (reproducteur versus de compagnie), l’espèce et l’environnement. Les aliments choisis doivent aussi être pratiques, sinon la plupart d’entre nous vont aller au plus simple et redonner des graines. Offrir une diète équilibrée à votre oiseau est un engagement que vous avez pris lorsque vous l’avez acheté et il est essentiel que vous le respectiez pour maintenir votre animal en santé.

  • Une moulée de haute qualité devrait représenter 60-80 % de la diète de la plupart des perroquets. Choisissez une moulée de bonne qualité. Assurez-vous qu’elle est vendue scellée et vérifiez la date d’expiration. Il est préférable de choisir une moulée qui ne contient pas d’additifs tels que des colorants.
  • Le reste de la diète devrait être constituée de légumes et autre nourriture de table. Les légumes sont préférables aux fruits. Les légumes jaunes et orangés (courges, patates douces, carottes, citrouille) et les légumes feuillus vert foncé (choux frisés, salade) sont des exemples de bons choix. Ils peuvent être donnés cuits ou crus. Les fruits tels que les figues, les framboises, les papayes, les abricots et les mangues sont préférables aux pommes, raisins et oranges. Les pâtes, les pains à grains entiers, les céréales, les légumineuses et le riz brun sont d’excellent choix. Il existe plusieurs recettes de pain pour oiseau qui sont faciles à faire et à conserver. La nourriture de table ne devrait pas être laissée à disposition de l’oiseau plus de quatre heures.
  • Les graines peuvent être offertes, mais ne devraient pas représenter plus de 20 % de la diète pour les gros oiseaux et 40 % de la diète pour les petits oiseaux. Les oiseaux de grande taille comme les Aras et les Cacatoès devraient recevoir des noix de Grenoble, des noix d’acajou, des pacanes, des amandes et autres noix chaque jour en quantité raisonnable, car ces espèces requièrent davantage de protéines et de gras dans leur diète.

Il y a des exceptions à ces règles (ex: les Loris), mais elles sont valables pour la plupart des psittacidés.

 

Recommandations actuelles pour les passériformes (canari, pinson) 

Ces oiseaux sont aussi communément nourris avec des graines uniquement. Tout comme pour les psittacidés, ceci ne constitue pas une diète équilibrée pour eux. Les graines devraient constituer seulement 50 % de leur diète. L’autre 50 % devrait être une moulée de haute qualité, ainsi que des légumes variés. Plusieurs de ces oiseaux adorent les légumes feuillus vert foncé. Les oeufs durs, les pains à grains entiers et les céréales peuvent également être offerts. Rappelez-vous que ces oiseaux peuvent prendre un certain temps avant de s’adapter à leur nouvelle diète.

 

Est-ce qu’il est nécessaire de donner des vitamines et des minéraux à mon oiseau? 

Lorsqu’un oiseau reçoit une diète équilibrée, il ne devrait pas avoir besoin de supplément minéral ou vitaminique. Si votre oiseau mange une diète non équilibrée, l’ajout de vitamines et de minéraux est suggéré le temps de le convertir à une diète plus appropriée. Le meilleur choix de vitamines est une poudre que vous saupoudrez sur de la nourriture molle. Les vitamines placées dans l’eau sont souvent inactivées, sans compter qu’elles peuvent modifier le goût de l’eau ce qui peut malheureusement faire en sorte que votre oiseau ne boive pas suffisamment. Leur ajout à l’eau de boisson peut aussi favoriser la multiplication de bactéries.

 

© 2013 Dre Isabelle Langlois – Tous droits réservés. L’usage de ce document est permis à des fins professionnelles pour promouvoir la santé animale et informer les propriétaires d’animaux. Ce document ne peut en aucun cas être utilisé dans un cadre commercial sans autorisation expresse de l’auteur. Toute reproduction doit être intégrale, sans modification et elle doit mentionner le nom de l’auteur du document.