La banque de sang du CHUV fait l’acquisition d’un appareil permettant la conservation de petites unités sanguines

 

En médecine de transfusion, une pierre angulaire du contrôle de la qualité repose sur l’utilisation d’un système de collecte de sang fermé (aiguille raccordée directement au sac de prélèvement) afin de limiter les risques de contamination bactérienne.

Puisque les donneurs canins de la banque de sang pèsent plus de 25 kg, il nous est possible d’utiliser de façon sécuritaire les sacs de prélèvement disponibles en médecine humaine. Les composés sanguins qui en résultent sont parfois trop volumineux pour les petits patients. Une fois pénétrée pour retirer un petit volume, l’unité sanguine doit par la suite être utilisée en moins de 24 heures, ce qui peut malheureusement mener à la perte du reste de l’unité. Afin de limiter ces pertes, la solution privilégiée a été de faire l’acquisition d’un appareil permettant la réalisation de plus petites unités.

L’utilisation de l’appareil TerumoBCT TSCD-II permettra dorénavant à la banque de sang du Centre hospitalier universitaire vétérinaire (CHUV) de créer, de façon stérile, des demi-unités ou quarts d’unités de composés sanguins (globules rouges ou plasma) par des raccordements stériles de tubulures en PVC. Le maintien d’un circuit fermé permet de conserver la même date d’expiration pour les aliquots que le produit original. Les demi-unités fabriquées stérilement pourront être entreposées de façon optimale jusqu’à la date d’expiration initiale (globules rouges: 35 jours ; plasma frais congelé : 1 an) et pourront donc servir à plus d’un patient.

L’utilisation de cet équipement bonifiera donc notre offre de services à la Banque de sang canadienne pour animaux, aux cliniques vétérinaires partenaires, mais aussi aux patients bénéficiant de transfusions sanguines en permettant la conservation de produits sanguins de haute qualité.

De plus, les étudiants au doctorat en médecine vétérinaire ainsi qu’au 2e cycle (internat, résidence et maîtrise) profiteront de l’exposition à cet appareil dans le cadre leur formation. Cette technologie permettra d’ailleurs d’étudier les composés sanguins entreposés sans affecter leur conservation.

L’achat de cet appareil a été rendu possible grâce à un appel de projets lancé par le Fonds du CHUV. La Faculté de médecine vétérinaire a créé ce fonds afin de favoriser l’acquisition d’équipements de pointe et soutenir l’implantation de nouvelles technologies. L’appui de donateurs permet au CHUV de demeurer une référence internationale en médecine vétérinaire, mais aussi d’améliorer la qualité des soins prodigués aux animaux et de soutenir la formation de la relève vétérinaire.