Le Service de chirurgie de l’hôpital équin fait l’acquisition d’un appareil d’arthroscopie diagnostique du grasset debout

En mai dernier, le Service de chirurgie de l’Hôpital équin est devenu le premier au Canada à offrir des examens diagnostiques du grasset debout grâce à l’acquisition d’un nouvel appareil d’arthroscopie Needleview©. Celui-ci aura très certainement un impact notable au niveau des procédures effectuées par ce service dans l’avenir. En effet, le diagnostic des lésions du grasset chez le cheval représente un défi puisque celles-ci ne peuvent être examinées par tomodensitométrie ou résonance magnétique étant donné des limites imposées par la taille de ces appareils. À l’heure actuelle, la radiographie, l’échographie ainsi que l’arthroscopie sous anesthésie générale doivent être employées afin de poser un diagnostic.

Le nouvel appareil permettra d’effectuer des examens à haute résolution peu invasifs, sous anesthésie locale, diminuant ainsi les risques pour le patient, ainsi que le coût lié à l’intervention. Celui-ci permettra aux spécialistes de déterminer rapidement si une blessure requiert une chirurgie plus invasive ou bien l’emploi d’un autre type de thérapie, par exemple par cellules souches, PRP ou IRAP, puis de préciser le pronostic.
De nouvelles études cliniques pourront aussi être réalisées par le Service de chirurgie, qui a développé une expertise internationale concernant les maladies articulaires ainsi que l’imagerie du grasset.

L’achat de l’arthroscope Needleview© a été rendu possible grâce à un appel de projets lancé par le Fonds du CHUV. La Faculté de médecine vétérinaire a créé ce fonds afin de favoriser l’acquisition d’équipements de pointe et soutenir l’implantation de nouvelles technologies. L’appui de donateurs permet au CHUV de demeurer une référence internationale en médecine vétérinaire, mais aussi d’améliorer la qualité des soins prodigués aux animaux et de soutenir la formation de la relève vétérinaire.