Démodécie canine (gale démodectique)

 

La démodécie est causée par un parasite microscopique (Demodex canis) qui vit dans les follicules pileux. Ces acariens (ou mites) font partie de la flore normale de la peau des chiens où on les retrouve en très petit nombre. Ils sont transmis de la mère aux petits vers l’âge de 2-3 jours. Les chiens atteints de démodécie ont un nombre accru de ces acariens dans les follicules pileux. Cette maladie n’est pas contagieuse pour l’homme ni pour les autres chiens.

La majorité des cas de démodécie sont observés entre l’âge de 3 à 12 mois (démodécie juvénile). Quoique beaucoup moins fréquent, les chiens adultes peuvent aussi développer la démodécie. Dans ce cas, il faut investiguer pour la présence d’une maladie sous-jacente laquelle affaiblirait le système immunitaire et favoriserait la prolifération de ces parasites.

Par ailleurs, il existe deux (2) formes de démodécie : la forme localisée et la forme généralisée.

Démodécie localisée

La démodécie localisée se retrouve généralement chez de jeunes chiens (3-12 mois). Elle se caractérise habituellement par quelques zones circulaires alopéciques (sans poils), enflammées. En général, le chien ne se gratte pas. Les parties du corps les plus affectées sont la tête et les pattes. Le pronostic est bon, puisque environ 90 % des chiens guériront spontanément en 2 à 3 mois sans aucun traitement ni séquelle.

Démodécie généralisée

Environ 10 % des cas de démodécie localisée deviendront généralisés, indépendamment du traitement administré au départ. Les lésions affectent plusieurs parties du corps et sont presque toujours aggravées par une infection bactérienne nécessitant souvent la prise d’antibiotique en plus d’un traitement acaricide dirigé contre les parasites.

Certaines races sont plus à risque de développer la démodécie juvénile généralisée. Une défaillance du système immunitaire, transmise génétiquement, favorise la prolifération de ces parasites.

Le diagnostic

Le diagnostic de la démodécie se fait à partir de l’examen microscopique de prélèvements obtenus suite à des raclages (grattages) cutanés.

Le traitement

On ne traite que la forme généralisée, la forme localisée guérissant généralement d’elle-même.

La démodécie généralisée a été longtemps une des dermatoses canines des plus difficiles à traiter. Heureusement, grâce aux traitements maintenant disponibles, la guérison est possible dans la majorité des cas.

Quel que soit le produit acaricide choisi, il est primordial de prolonger son administration pendant au moins un à deux mois après l’obtention de raclages cutanés négatifs par votre vétérinaire. Un arrêt prématuré du traitement est généralement responsable d’une rechute, laquelle peut se manifester de quelques semaines à plusieurs mois après la fin du traitement.

On recommande également de faire stériliser les chiennes atteintes de démodécie généralisée, car les changements hormonaux reliés à la chaleur ou à la gestation peuvent précipiter une rechute. De plus, le fait que cette maladie soit reliée à un problème héréditaire apporte une raison de plus pour stériliser l’animal affecté. Il est d’ailleurs fondamental de retirer de la reproduction les chiens affectés de démodécie généralisée, car ce problème est héréditaire, et ce, même s’ils en sont guéri.

© 2015 Centre hospitalier universitaire vétérinaire – Tous droits réservés.