La cortisone

La cortisone (glucocorticoïde, « stéroïde », prednisone) est utilisée dans le traitement de diverses maladies de la peau, habituellement dans le but d’atténuer les symptômes de ces maladies. Les démangeaisons dues aux allergies sont généralement bien contrôlées avec un traitement à base de cortisone. Toutefois, la cortisone ne guérit pas le problème et les symptômes réapparaissent lorsqu’on en cesse l’administration.

Les traitements à base de cortisone sont souvent redoutés par les propriétaires d’animaux vu les effets secondaires possibles. D’ailleurs, le rôle du vétérinaire est de tenter d’identifier la cause du problème afin de trouver un traitement spécifique et éviter, si possible, l’administration à long terme de la cortisone. Lors d’allergie, certains médicaments (p. ex., cyclosporine, antihistaminiques, oméga-3), dépourvus des effets indésirables de la cortisone, peuvent être administrés au lieu de la cortisone. Toutefois, la cyclosporine est très coûteuse et les antihistaminiques et les oméga-3 sont généralement moins efficaces que la cortisone.

La gravité des effets secondaires de la cortisone est généralement en relation avec la dose administrée et la durée du traitement. Même s’il est généralement souhaitable de trouver une autre modalité de traitement, plusieurs animaux reçoivent de la cortisone à très long terme et conservent malgré tout, une excellente qualité de vie, d’autant plus si la dose requise est considérée faible.

En appliquant les règles de base suivantes, on peut généralement réduire les effets secondaires de la cortisone :

  • Utiliser la cortisone en comprimés. On doit éviter les injections de cortisone, car elles peuvent avoir des effets prolongés et indésirables sur le corps.
  • Initialement, la cortisone est administrée à tous les jours pour amener le problème sous contrôle, mais après une semaine environ, la cortisone devrait être administrée à tous les deux jours.
  • Administrer les comprimés de cortisone le matin de préférence (chez le chien).
  • Tenter de trouver la dose minimale efficace aux 2 jours (voire 3 jours) qui contrôlera le problème.
  • Contrairement aux antibiotiques pour lesquels la posologie (dose, intervalle et durée de traitement) doit être respectée, pour la cortisone la posologie peut être ajustée au besoin afin de trouver la plus faible dose, administrée le moins souvent possible, qui contrôlera le problème.

Les effets secondaires prévisibles de la cortisone incluent :

  • Augmentation de la soif (laissez de l’eau fraîche à volonté);
  • Besoin d’uriner plus souvent (il peut être nécessaire d’augmenter la fréquence des promenades);
  • Augmentation de l’appétit (évitez d’augmenter la ration quotidienne car il y aura gain de poids);
  • Halètement;
  • Changement de comportement (ex. léthargie, dépression) occasionnellement.

 

La plupart des effets secondaires de la cortisone sont proportionnels à la dose et s’atténueront lorsque la dose sera diminuée et disparaîtront à l’arrêt du traitement.

Si votre chien doit recevoir de la cortisone pour des longues périodes, voire toute l’année, il peut y avoir d’autres effets indésirables (problème hépatique, infections). Dans ce cas, on recommande de faire un examen de santé, des prises de sang et une culture d’urine (pour déceler une infection urinaire occulte) une ou deux fois par année. De plus, puisque la cortisone peut accroître les risques d’infection de la peau, vous devez consulter votre vétérinaire si le problème cutané de votre animal vous semble amplifié ou différent.

© 2015 Centre hospitalier universitaire vétérinaire – Tous droits réservés.