La dermatite à levures chez le chien

 

La dermatite à levures est une infection fréquente chez le chien. Elle est causée par la surcroissance d’une levure (un champignon) nommée Malassezia pachydermatis. Il s’agit d’un habitant normal de la peau du chien qui, dans certaines conditions prolifère anormalement et cause ainsi une infection. Cette levure n’est pas contagieuse pour les humains ou les autres animaux.

Signes cliniques

Si votre chien souffre d’une dermatite à levures, il peut présenter un ou plusieurs des symptômes suivants: démangeaisons (prurit), mauvaise odeur corporelle, rougeurs, perte de poils, pelage graisseux avec ou sans pellicules jaunâtres.

La dermatite à levures peut être localisée à certains endroits comme les oreilles, les espaces entre les orteils, le menton, le cou, le ventre, autour de l’anus et les aisselles. Dans d’autres cas, la dermatite à levures peut être d’emblée multifocale ou généralisée.

Diagnostic

Le diagnostic se confirme rapidement à l’aide d’une cytologie cutanée (examen microscopique de prélèvements à la surface de la peau).

Traitement

Le traitement de la dermatite à levures comprend deux options :

Traitement topique

Une pommade ou un liquide antifongique, appliquées sur la peau, une ou deux fois par jour pour une durée minimale de trois semaines, peut être utilisé lors de dermatite à levures est localisée. Des shampooings antifongiques peuvent également aider à contrôler la dermatite à levure ou prévenir des rechutes.
Traitement systémique

Des antifongiques (kétoconazole ou itraconazole) administrés par voie orale une fois par jour pour un minimum de trois semaines, sont utilisés lorsque la dermatite à levures est étendue et/ou grave ou lorsque le traitement topique se révèle peu pratique ou inefficace. Ce traitement est généralement prolongé au moins une semaine après la guérison apparente de l’infection.

Pourquoi votre chien souffre-t-il d’une dermatite à levures ?

Certaines conditions ou maladies sous-jacentes peuvent prédisposer à la dermatite à levures, particulièrement l’allergie alimentaire et l’allergie environnementale (dermite atopique). Comme autres causes, citons l’humidité excessive dans les replis cutanés, une production anormale de sébum, certains parasites, une mauvaise nutrition ou hygiène, ou un dérèglement héréditaire peuvent être en cause.

Il est important de trouver la cause sous-jacente de l’infection dans les cas où celle-ci récidive ou s’il y a résolution incomplète des démangeaisons malgré un traitement approprié. Il faudra souvent y aller par étapes et exclure différentes possibilités comme une recherche d’allergie (régime d’éviction avec une diète hypoallergène, test d’allergie intradermique) ou une recherche de cause d’immunosuppression et de débalancement hormonal, etc.

Il est parfois nécessaire de combiner un traitement antifongique (antilevures) avec un traitement antibiotique (antibactéries). En effet, ces deux types d’infection de peau peuvent se survenir conjointement chez votre chien, notamment s’il souffre d’allergies sous-jacentes.

© 2015 Centre hospitalier universitaire vétérinaire – Tous droits réservés.