La gale sarcoptique canine

 

La gale sarcoptique canine est une affection parasitaire hautement contagieuse et relativement fréquente. Elle est causée par un acarien (mite) microscopique : Sarcoptes scabiei var canis.

Chez le chien, on observe généralement des démangeaisons (prurit) intenses et une dermatite ayant comme sites de prédilection les oreilles, les coudes, les jarrets et l’abdomen. Le dos est généralement épargné. Les signes cliniques de la gale sarcoptique canine peuvent mimer ceux de l’allergie (dermite atopique) et est souvent diagnostiquée à tort comme tel en raison de la difficulté à trouver les parasites. Pour cette raison, le diagnostic de gale sarcoptique devrait toujours être exclu avant d’investiguer les allergies.

Environ 30 % des humains en contact étroit avec des chiens atteints de gale sarcoptique présenteront des lésions de zoonoses, c’est-à-dire des papules et des démangeaisons, en particulier les avant-bras et l’abdomen. Toutefois, il s’agit d’une « impasse parasitaire », puisque les sarcoptes du chien peuvent piquer l’humain, mais ils ne peuvent y élire domicile de façon permanente et s’y reproduire. D’ailleurs, dès que tous les sarcoptes présents sur les chiens et dans la maison auront été tués, il n’y aura plus de nouvelles lésions chez les humains. Il n’est donc pas nécessaire de traiter un humain avec un produit acaricide. Les lésions déjà présentes disparaîtront en une à trois semaines.

Diagnostic

Le diagnostic de gale sarcoptique canine repose principalement sur l’anamnèse (démangeaisons intenses, contagiosité, etc.), les signes cliniques, l’examen microscopique de prélèvements cutanés (malheureusement très souvent négatifs), la présence de zoonoses le cas échéant, et très souvent, sur la réponse positive suite au traitement acaricide.

De plus, lors de contamination chez l’humain, le diagnostic sera également basé sur la guérison de ce dernier après avoir éliminé les parasites chez le chien à la source du problème.

Traitement

Plusieurs traitements topiques ou systémiques sont disponibles.

Traitements topiques

L’utilisation hebdomadaire d’un rince acaricide (ex. bouillie soufrée, amitraz) peut être très efficace, sécuritaire et économique. Toutefois, ces traitements topiques, souvent laborieux, ont essentiellement été remplacés par les traitements systémiques.

Traitements systémiques

Le selamectin (Révolution®) et l’imidaclopride/ moxidectin (Advantage Multi®) sont approuvés pour le traitement de la gale sarcoptique canine. Sécuritaire et facile d’emploi, ces traitements doivent être appliqués aux 3 à 4 semaines pour un minimum de 2 traitements.

Quel que soit le traitement choisi, tous les chiens en contact doivent être traités. L’environnement doit être nettoyé, mais il n’est généralement pas indispensable d’utiliser un produit acaricide. Ces acariens sont très sensibles à la déshydratation et meurent habituellement en quelques jours hors de l’hôte.

© 2015 Centre hospitalier universitaire vétérinaire – Tous droits réservés.