Les mites d’oreilles (Otacariose)

 

Les acariens (mites) d’oreilles (Otodectes) sont des parasites microscopiques qui se logent dans le conduit auditif des chiens et des chats. Ces acariens se transmettent facilement d’un animal à l’autre par simple contact. Elles peuvent aussi se transmettre du chien au chat et vice versa mais n’affectent pas l’homme. Les jeunes animaux y sont particulièrement sensibles.

La plupart des animaux atteints se secouent la tête et se grattent les oreilles. Le conduit auditif contient habituellement des déchets brunâtres ayant l’apparence de grains de café moulu. Afin de confirmer l’infestation, votre vétérinaire prélèvera des sécrétions de l’oreille à l’aide d’un coton-tige et identifiera les parasites au microscope.

Traitement

 

  1. Nettoyer les oreilles.
    Ceci peut se faire à l’aide d’une solution nettoyante (Epi-otic®, Routeen®, etc.) prescrite par votre vétérinaire. Cette solution sera appliquée une ou deux fois par jour au début, puis deux ou trois fois par semaine par la suite. La solution nettoyante, ainsi que les débris provenant du conduit auditif, pourront être enlevés à l’aide de papiers mouchoirs. Il est contre-indiqué de nettoyer le conduit auditif avec un coton-tige car il est possible de repousser les débris dans le fond du conduit et aussi d’endommager le tympan si l’animal bouge.
  2. Détruire les acariens.
    Ceci peut être réalisé à l’aide de gouttes acaricides appliquées directement dans les oreilles. Il faut généralement appliquer ces gouttes sur une période de trois à quatre semaines afin de permettre aux larves et aux œufs d’atteindre le stade adulte et d’être éliminés. Les gouttes doivent être appliquées dans les deux oreilles même si une seule vous semble affectée.
    Il est aussi possible d’éradiquer ces parasites à l’aide d’acaricides systémiques comme le selamectin (Révolution®) ou l’imidaclopride / moxidectin (Advantage Multi®) lesquels permettent d’enrayer les mites d’oreilles facilement en appliquant tout simplement une petite quantité de ce produit antiparasitaire sur le dos, à deux reprises, à un mois d’intervalle.
  3. Éliminer les possibilités de récidives.
    Tous les animaux en contact avec l’animal atteint (chiens, chats, furets) doivent être traités. S’il n’y a pas d’amélioration après quelques semaines, n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire.

 

© 2015 Centre hospitalier universitaire vétérinaire – Tous droits réservés.