Afin d’améliorer le diagnostic et le traitement des « vaches à terre » (vaches qui ne se lèvent plus), mais aussi de rendre le travail du personnel plus sécuritaire, des travaux importants ont été effectués au cours des derniers mois à l’Hôpital des animaux de la ferme du CHUV et seront finalisés dans les prochaines semaines.

Un nouvel outil de diagnostic et de traitement

L’acquisition d’une piscine vitrée en Lexan, faite sur mesure et financée par le Fonds du CHUV via un projet de recherche sous la direction de Marianne Villettaz Robichaud, Ph.D., permet maintenant l’observation minutieuse et méthodique des membres de l’animal affecté pendant la séance de flottaison. Le design de cette piscine a été réalisé avec la collaboration de nombreux acteurs de l’Hôpital des animaux de la ferme (préposés aux soins animaliers, techniciens en santé animale et médecins vétérinaires). Grâce à la transparence du Lexan, qui compose la majorité des parois, l’évaluation et les effets bénéfiques de la flottaison sur la motilité et le bien-être des animaux seront mieux compris. L’utilisation de cette piscine pourrait permettre d’établir un pronostic plus rapidement et plus précisément pour les bovins non ambulatoires.

L’intérêt clinique et l’aspect novateur d’une piscine en Lexan (transparente) sont de permettre l’observation précise des mouvements de l’animal durant la séance de piscine et d’évaluer l’effet de la flottaison sur les systèmes musculosquelettique et nerveux.  Ces informations, en combinaison avec l’examen physique, les analyses laboratoires et l’évaluation de la première sortie de piscine permettront d’établir un pronostic précis et plus hâtif. La possibilité d’observer chacun des mouvements de l’animal permettra de personnaliser les soins fonction de la durée et la fréquence de séances à la piscine.

Le CHUV est l’un des seuls services hospitaliers vétérinaires au Québec à offrir un service de flottaison pour le soin des bovins non ambulatoires. Notre capacité d’accueil étant limitée, en accélérant l’établissement d’un pronostic fiable, l’utilisation de la piscine en Lexan pourrait aussi permettre d’augmenter la clientèle prise en charge.

La transparence de cette piscine permettra aux étudiants et au personnel soignant d’observer et mieux comprendre l’effet de la flottaison sur les diverses composantes musculosquelettiques des bovins.

De plus, les opportunités de recherche liées à l’utilisation des piscines pour diverses conditions seront multipliées. Entre autres, il sera maintenant possible d’étudier plus en profondeur l’effet de la flottaison sur la douleur ressentie par les animaux et les associations entre les caractéristiques de la flottaison et le bien-être des bovins.

Installation d’un nouveau système de rails et réaménagement des installations

Afin de faciliter le déplacement des patients, le système de rails de l’Hôpital des animaux de la ferme a été modifié. Celui-ci diminue les risques d’accidents pour le personnel et les animaux puisqu’il n’est maintenant plus nécessaire d’utiliser le chariot élévateur pour soulever les animaux dans les stalles, le système de rail s’y rendant directement.

Quatre stalles, dont deux avec une dimension augmentée, sont maintenant destinées à la réhabilitation des vaches à terre.

Fonds du CHUV

L’acquisition de la piscine en Lexan a été rendue possible grâce à un appel de projets lancé par le Fonds du CHUV. La Faculté de médecine vétérinaire a créé ce fonds afin de favoriser l’acquisition d’équipements de pointe et soutenir l’implantation de nouvelles technologies. L’appui de donateurs permet au CHUV de demeurer une référence internationale en médecine vétérinaire, mais aussi d’améliorer la qualité des soins prodigués aux animaux et de soutenir la formation de la relève vétérinaire.