L’amyloïde sérique A est une protéine de phase aiguë qui est principalement synthétisée par le foie, qui a récemment gagné en popularité en raison de sa grande précision pour détecter les chevaux présentant une infection clinique et / ou subclinique (c’est-à-dire une infection respiratoire, articulaire, etc.). L’utilisation de cette protéine pour le dépistage ou la surveillance des infections a été abordée par certaines études récentes et son utilisation commence à être répandue dans les pratiques universitaires et privées. Sa mesure, qui est maintenant possible au CHUV par l’acquisition d’un appareil EQ-1 Serum Amyloid A de Stablelab suite à un projet du Dr Alvaro Bonilla, professeur en chirurgie équine, sera bénéfique d’un point de vue clinique et en recherche.

La mesure de l’amyloïde sérique A permettra une identification précoce des cas présentant une infection ayant plusieurs répercussions cliniques. Cette mesure peut faciliter le diagnostic des cas, car moins de tests peuvent être nécessaires afin de confirmer la présence et la localisation de l’infection. Ensuite, celle-ci peut être utilisée comme outil de dépistage pour les chevaux qui doivent subir une anesthésie générale. Ainsi, nous éviterons de réaliser une anesthésie générale en cas de maladie subclinique, notamment des voies respiratoires. Finalement, la mesure de l’amyloïde sérique A permet aussi de surveiller la réponse au traitement. La protéine diminue rapidement et progressivement au fur et à mesure que l’infection disparaît, ce qui est d’une grande valeur, car la plupart des autres tests cliniques ou de laboratoire ne montrent pas de réponse au traitement avant plusieurs jours.

Les recherches sur cette protéine sont relativement récentes. Ainsi, il est encore possible de développer de nouveaux projets de recherche clinique et d’explorer son utilisation clinique pour notre clientèle. De plus, l’amyloïde sérique A est également un indicateur d’infection chez les chiens et les vaches et certaines études sont déjà publiées. Ainsi, davantage de recherches sur ces espèces pourraient également être effectuées par des chercheurs de du CHUV et de la Faculté de médecine vétérinaire.

L’achat de cet appareil a été rendu possible grâce à un appel de projets lancé par le Fonds du CHUV. La Faculté de médecine vétérinaire a créé ce fonds afin de favoriser l’acquisition d’équipements de pointe et soutenir l’implantation de nouvelles technologies. L’appui de donateurs permet au CHUV de demeurer une référence internationale en médecine vétérinaire, mais aussi d’améliorer la qualité des soins prodigués aux animaux et de soutenir la formation de la relève vétérinaire.