Le coup de chaleur

Par Édouard Martin, D.M.V., I.P.S.A.V., clinicien enseignant en urgentologie et soins intensifs

 

Le coup de chaleur est une condition d’apparition rapide lors des belle journées d’été, trop souvent ignorée des propriétaires d’animaux de compagnie et pouvant malheureusement être fatale. Il est donc important de connaître cette condition, de savoir la prévenir et comment réagir si cela se produit.

 

Qu’est-ce que le coup de chaleur ?

Le coup de chaleur est une augmentation de la température corporelle, en général au dessus de 40-41°C (la température normale d’un chien varie entre 38 et 39.5°C). Plusieurs facteurs peuvent amener à un coup de chaleur, comme :

  • Être resté dans une voiture au soleil ou avec peu de ventilation
  • Avoir été soumis à un exercice intense/prolongé
  • L’exposition à des journées chaudes et souvent humides, notamment sans accès à l’ombre ou à l’eau

 

Pourquoi est-ce que les chiens font des coups de chaleur ?

Les chiens sont plus sensibles que l’homme à l’exposition à la chaleur pour plusieurs raisons :

  • Ils ne transpirent pas pour réguler leur température car ils ne possèdent presque pas de glandes sudoripares. Seule la respiration leur permet de réguler la température;
  • Ils possèdent un pelage pouvant être long et dense, emmagasinant la chaleur;
  • Les chiens de races brachycéphales (avec un museau court et écrasé, des petites narines…comme les Bulldogs, Pugs, Boxers…) sont prédisposées au coup de chaleur car ils ventilent moins bien et supportent moins bien les augmentations de température;
  • Certaines pathologies peuvent favoriser les coups de chaleur (obésité, collapsus trachéal, crises convulsives…).

Si votre chien présente des pathologies prédisposantes au coup de chaleur, il est important de prendre des précautions pour les éviter. Par ailleurs, il est rare que le chat développe des coups de chaleur.

 

Comment reconnaître un coup de chaleur ?

Il faut d’abord que des circonstances d’apparitions, citées précédemment, soient présentes pour suspecter principalement un coup de chaleur.

Le premier signe à apparaître est une augmentation importante de la fréquence respiratoire (halètement). Les patients peuvent aussi présenter une hypersalivation puis un changement de couleur des gencives (rouge foncé voire rose pâle ou bleues). Si le coup de chaleur progresse et n’est pas traité, il est possible que le chien présente des troubles digestifs (vomissements, diarrhée), de la faiblesse importante voire des troubles neurologiques (perte d’équilibre voire des crises convulsives).

 

Quelle est la prise en charge ?

Si votre chien développe un coup de chaleur, il faut tout d’abord le refroidir rapidement. Pour ce faire, vous pouvez lui mettre des serviettes humides sur le corps, le mettre devant un ventilateur/air climatisé ou lui mettre de l’alcool à friction sur les coussinets. Il n’est pas recommandé d’appliquer de l’eau trop froide ou de la glace car ceci pourrait aggraver la situation en causant des frissons. Vous pouvez suivre en parallèle la température et arrêter les manoeuvres de refroidissement à partir de 39.5-39.0°C.

Par la suite emmenez le, le plus rapidement possible, chez un vétérinaire. Le vétérinaire va alors continuer les manoeuvres de refroidissements, lui donner des fluides par voie intraveineuse, prévenir et suivre les lésions aux organes internes.

 

Quels sont les complications possibles et le pronostic ?

Le coup de chaleur peut avoir des répercussions au niveau de nombreux organes, parfois irréversibles. Tout d’abord, une défaillance cardiovasculaire peut se développer rapidement, amenant le chien dans un état de choc. Par la suite, même si la température est redevenue normale, plusieurs complications sont possibles : problèmes de coagulation, rénaux, hépatiques, gastro-intestinaux voire neurologiques (pouvant aller jusqu’à des crises convulsives.) Certaines de ces lésions peuvent persister sur le long terme. Il est donc important de consulter rapidement un vétérinaire pour adapter la prise en charge et surveiller adéquatement votre chien.

Le pronostic dépend du degré d’hyperthermie et de la durée de la condition. Mais avec une prise en charge rapide et adéquate, le pronostic est généralement bon et sans complication importante.

 

Comment prévenir un coup de chaleur ?

Il y a plusieurs habitudes à prendre pour éviter qu’un chien développe un coup de chaleur :

  • Ne JAMAIS laisser un chien seul dans une voiture stationnée, même avec une fenêtre ouverte, même à l’ombre, notamment lors de journée chaude et humide car la température peut augmenter très rapidement en quelques minutes dans l’habitacle (facilement 70°C en 15 minutes lors de chaudes journées d’été).
  • Éviter les exercices importants lors des chaudes journées humides d’été. Si vous voulez faire faire de l’exercice à votre animal lors de ces journées, vous pouvez le faire tôt le matin à l’ombre ou l’emmener nager.
  • L’été, votre animal doit toujours avoir accès à de l’eau fraîche et une zone ombragée.

 

Il est d’autant plus important de prendre ces précautions pour les patients plus susceptibles de développer un coup de chaleur.

 

Voir toutes les fiches documentaires (animaux de compagnie)