Les noyades chez les animaux de compagnie

Par Édouard Martin, D.M.V., I.P.S.A.V., clinicien enseignant en urgentologie et soins intensifs

Nos animaux de compagnie, chiens et chats, sont rarement victimes de noyade, car ils savent généralement nager de façon instinctive. Cependant, ceci peut survenir dans plusieurs situations :

  • Noyade par épuisement après une nage de longue durée;
  • Noyade par hypothermie dans de l’eau froide;
  • Noyade lorsque l’animal n’arrive pas à remonter à la surface dans une eau avec beaucoup de remous.

La noyade est potentiellement fatale à cause de l’asphyxie et des dysfonctions possibles de plusieurs organes.

 

Que faire en cas de noyade ? 

Si votre animal de compagnie est victime de noyade, il faut tout d’abord le sortir de l’eau le plus rapidement possible tout en prenant les dispositions nécessaires à votre propre sécurité. Il est important de le sécher et de le garder dans une serviette pour éviter qu’il ne souffre en plus d’hypothermie. Par la suite, amenez le patient le plus rapidement possible chez un vétérinaire pour qu’il soit pris en charge adéquatement. Durant le trajet, gardez-le au chaud dans une serviette et surveillez sa respiration, car la détresse respiratoire est la principale complication.

Il n’y a pas d’intérêt à suspendre le patient par les pattes arrière pour essayer de faire sortir l’eau des poumons, ceci peut au contraire causer davantage de complications (comme des vomissements…).

 

Quelles sont les complications possibles lors de noyade ? 

La noyade est principalement à l’origine de difficulté respiratoire par entrée d’eau et de matériel étranger dans les voies respiratoires. Mais selon le type d’eau (douce ou salée), les complications peuvent être un peu différentes. Lors de noyade en eau douce, l’eau présente dans les poumons est rapidement absorbée dans la circulation sanguine. En plus de causer une dépression respiratoire, l’absorption de l’eau va causer une augmentation du volume sanguin et une dilution voire destructions des globules rouges. Si la noyade a lieu dans de l’eau salée, l’eau dans les poumons attire alors l’eau des vaisseaux sanguins dans les poumons, causant un oedème pulmonaire et une déshydratation.

Dans tous les cas, l’absorption de l’eau peut causer des désordres électrolytiques, acido-basiques, voire hépatiques, rénaux et neurologiques.

 

Quelle sera la prise en charge par le vétérinaire ? 

Le vétérinaire commencera par poser quelques questions pour mieux comprendre la situation et adapter sa prise en charge : noyade dans une eau douce ou salée ? Combien de temps le patient est demeuré dans l’eau ? Pourquoi est-ce que le patient s’est noyé ?

Le vétérinaire va réaliser des examens complémentaires pour déterminer si le patient a besoin d’oxygène, vérifier la pression artérielle, les arythmies cardiaques, les désordres acido-basiques/électrolytiques et les répercussions aux différents organes.

Les traitements mis en place sont la plupart du temps de l’oxygène, des fluides au besoin pour corriger les désordres électrolytiques/acido-basiques et des antibiotiques en cas de pneumonie.

Dans les cas les plus sévères, il est possible que patient ait besoin d’être mis sous ventilation mécanique pour lui permettre de respirer le temps que la condition pulmonaire soit traitée.

 

Quel est le pronostic ? 

Peu d’information est disponible sur le pronostic lors de noyade en médecine vétérinaire et la plupart sont extrapolées de la médecine humaine.

Une submersion de longue durée (plus de 25 minutes) et la présence d’anomalies cardiaques (arythmies), neurologiques (absence de réflexe pupillaire, coma) ou respiratoires sévères (apnée ou oedème pulmonaire sévère) sont des facteurs pronostic négatifs.

La plupart des patients vétérinaires noyés présentent une amélioration clinique dans les 24 premières heures, mais une absence d’amélioration rapide est associée à un pronostic réservé.

 

Quelles sont les précautions à prendre pour prévenir une noyade ? 

Lorsque votre chien se baigne, assurez-vous que les conditions soient favorables : évitez les rivières avec du courant, les mers agitées, les eaux trop froides et faites attention aux marées en mer. Assurez-vous qu’il n’aille pas trop loin et qu’il soit suffisamment en forme pour pouvoir revenir.

Les piscines sont aussi un véritable danger pour nos animaux de compagnie, car une chute dans une piscine peut être fatale s’ils ne peuvent pas prendre appui pour en sortir. La piscine doit donc être inaccessible en l’absence des propriétaires.

Dans tous les cas, la baignade doit se faire sous surveillance et dans l’idéal les chiens devraient porter des gilets de sauvetage adaptés.

Certains patients atteints de pathologies sont plus à risque de noyade et parmi ces conditions il y a les crises convulsives, syncopes, paralysies/parésies laryngées opérées, trachéostomie…. Davantage de précautions devraient être prises pour ces patients, au point de ne pas les laisser se baigner.

 

Voir toutes les fiches documentaires (animaux de compagnie)