La laryngoplastie prosthétique comme correction de la neuropathie laryngée récurrente

Le Service de chirurgie de l’Hôpital équin est heureux d’offrir à sa clientèle une toute nouvelle procédure minimalement invasive pour le traitement de neuropathie laryngée récurrente: la laryngoplastie prothétique.

La neuropathie laryngée récurrente (NLR), auparavant nommée hémiplégie laryngée (paralysie unilatérale du larynx), est une pathologie des voies respiratoires supérieures du cheval. Les chevaux de grande taille sont en général plus souvent affectés. Il s’agit d’une perte de fonction d’un nerf qui conduit à une atrophie de la musculature du larynx. La maladie affecte plus souvent le côté gauche et empêche l’ouverture appropriée du larynx pour permettre le passage de l’air. Les signes typiques sont un bruit à l’exercice (semblable à un sifflement) ou une diminution de performance. Elle est diagnostiquée par un examen des voies respiratoires pouvant être effectué au repos ou à l’exercice, à l’aide d’une caméra positionnée dans le nez du cheval.

Une fois le diagnostic posé, plusieurs traitements sont disponibles selon le degré de neuropathie et le niveau de performance du cheval. Parmi ceux-ci, la laryngoplastie prosthétique, également appelée « tie-back », a été décrite pour la première fois dans les années 70. Cette chirurgie consiste à placer une suture du côté gauche du larynx (celle-ci remplace l’action d’un des muscles affectés) afin d’en augmenter l’ouverture, permettant ainsi un meilleur passage de l’air. Jusqu’à tout récemment, cette procédure était exclusivement effectuée sous anesthésie générale, mais dernièrement, la technique a été adaptée et peut maintenant être effectuée sous sédation, debout.  Nous effectuons de plus durant la même procédure une chirurgie au laser dans la gorge (ventriculocordectomie), afin d’assurer un maximum de performance à l’exercice.

La chirurgie debout est avantageuse puisqu’en plus de s’avérer moins coûteuse pour le client, elle permet d’éviter les risques liés à l’anesthésie générale chez le cheval. Celle-ci se déroule sur une journée complète et le cheval doit par la suite recevoir des traitements antibiotiques et anti-inflammatoires locaux et systémiques durant quelques jours.

Cette procédure est maintenant offerte par le Service de chirurgie équine, dans l’objectif de toujours offrir à la clientèle le meilleur service, à la fine pointe de la technologie.