La Clinique des animaux exotiques

La Clinique des animaux exotiques offre des soins vétérinaires spécialisés aux petits mammifères (lapins, furets, rongeurs, hérissons), cochons vietnamiens, oiseaux exotiques, reptiles, amphibiens, poissons, invertébrés, ainsi qu’aux animaux d’institutions zoologiques, sur consultations ainsi qu’en urgence. Notre établissement est d’ailleurs le seul au Québec à offrir des soins d’urgence spécialisés pour les petits mammifères de compagnie et animaux exotiques 24 heures par jour, 365 jours par an.

Le personnel de la Clinique des animaux exotiques travaille en étroite collaboration avec les autres services du CHUV tels l’imagerie médicale, l’ophtalmologie, le comportement animal, la chirurgie et l’anesthésiologie afin d’offrir aux patients des soins vétérinaires de la plus haute qualité. Cette approche collaborative permet aux propriétaires de faire évaluer leur animal par les spécialistes d’un domaine précis de la médecine vétérinaire tout en étant suivi par des vétérinaires ayant une grande expertise auprès des petits mammifères et animaux exotiques.

Veuillez noter qu’en ce qui concerne la faune, vous devez vous adresser au Centre québécois sur la santé des animaux sauvages et pour les oiseaux de proie, à notre Clinique des oiseaux de proie.

  • Service d’urgences
  • Médecine préventive
    • Examen physique
    • Revue complète de l’environnement, la diète et l’entretien quotidien
    • Procédures de toilettage telles la taille d’ailes, de bec, de griffes ou d’onglons
    • Identification par micropuce
    • Vaccination
    • Chirurgie de routine (castration, ovariohystérectomie)
  • Soins spécialisés (ex.: cardiologie et médecine interventionnelle)
  • Examens d’élevages
  • Approche comportementale des oiseaux
  • Traitement des pathologies dentaires des lapins et des rongeurs
  • Endoscopie souple et rigide
  • Microchirurgie

Les patients de la clinique bénéficient d’une aire d’hospitalisation exclusive aux espèces exotiques et distincte de l’aire de soins destinée aux chiens et chats, assurant ainsi leur bien-être et leur tranquillité. Celle-ci comprend une vaste aire de travail, une salle de chirurgie et de procédures ainsi que trois salles d’hospitalisation, dont une dotée d’un système de ventilation qui lui est propre permettant l’isolation des animaux susceptibles d’être atteints d’une maladie contagieuse.

Comme le stipule le Règlement sur les animaux en captivité (en annexe) tiré de la Loi sur la conservation et mise en valeur de la faune (chapitre C-61.1, a. 55, 97 et 162), le Centre hospitalier universitaire vétérinaire (CHUV), exigera de son demandeur de services la possession d’un permis de garde en captivité pour toute espèce désignée par ledit Règlement et d’en fournir la preuve avant sa visite, soit au moment de la prise de rendez-vous.

La preuve de possession du permis de détention doit être délivrée au CHUV sous forme de copie papier, par fax ou par courrier électronique avant l’admission de l’animal dans l’établissement, ou ultimement, présenter le document lors de l’admission. Avec l’objectif d’assurer une qualité optimale de soins pour l’animal ou les animaux qui sont portés à l’attention des professionnels du CHUV et aussi à l’ensemble des animaux de la collection, le CHUV avise le client qu’il devra identifier le médecin vétérinaire responsable des animaux de la collection et autoriser la communication de toute information pertinente à la prestation du service par les professionnels du CHUV et au suivi subséquent du ou des animaux par le médecin vétérinaire responsable sur le lieu de garde. Le CHUV se réserve le droit d’exiger que l’admission d’un animal ou des animaux soit précédée par la transmission d’un rapport de référence signé par le médecin vétérinaire référent et responsable de la collection d’animaux.

Advenant que le propriétaire omette de présenter les documents en question, le CHUV se réserve le droit de refuser le mandat de prodiguer des soins à l’animal à moins que la vie ou l’état de l’animal soient critiques. Dans ce cas, le CHUV prodiguera les soins pour stabiliser l’état de l’animal seulement et signalera le défaut à l’autorité qui a compétence pour agir en cette matière, soit le Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. Dans ce cas, le CHUV transmettra au client en défaut une cessation de service pour perte de confiance et non-collaboration du client à fournir au CHUV les éléments qu’il juge nécessaires à la poursuite de la prestation des services professionnels.

Arachnides
Crustacés
Mammifères
Oiseaux
Reptiles